Mâcher pour maigrir : et si ça suffisait ?

Publié le 3 Avril 2014

Mâcher pour maigrir : et si ça suffisait ?

Un moyen simple, gratuit et à la portée de tous pour non seulement mieux digérer mais aussi pour perdre du poids... Mâcher ! On dirait un slogan publicitaire pour un produit miracle, et pourtant, ce n'en est pas un. C'est juste une invitation à réapprendre à manger normalement : en mâchant…

Car plus on mâche, mieux on digère, mais aussi, moins on mange et donc, plus on a des chances de perdre du poids. CQFD !

En effet, nous mangeons souvent dans des conditions qui ne favorisent pas la prise de conscience de ce que nous faisons : en parlant, en marchant, en regardant la télé ou un écran quelconque... ou même, en téléphonant ! Et ce, malgré toutes les injonctions de nos bienveillants parents dans notre enfance : “on ne parle pas la bouche pleine”… Cause toujours mamie !

Or, manger est une activité “égoïste”, qui en principe, n'en tolère pas d'autre. “Quand je mange, je mange”, disait un maître bouddhiste. Ca peut paraître idiot ou simpliste, mais la science vient aujourd'hui confirmer l'importance de la mastication.

Premièrement, mâcher permet au cerveau de nous envoyer des signes de satiété, et donc de savoir s'arrêter avant de trop manger. Après environ 15 minutes de mastication consciencieuse, un neurotransmetteur, l'histamine est transmis au cerveau, qui l'avertit que c'est bon, on en a eu assez. Donc, on s'arrête à temps, avant le dessert ! Plus je mâche, moins je mange !

Sur ce point, il est intéressant de signaler l’importance de consommer des aliments qui nécessitent de la mastication, et pas seulement des pains mous, smoothies et autres soupes. Comme on a tendance à les avaler, on ne produit pas assez de salive et du coup, on digère moins bien. Or, c'est la mastication qui provoque la sécrétion de salive. Ce liquide naturel a plusieurs effets : ses enzymes permet de réduire les macronutriments et ainsi aide à une meilleure digestion.

Mâcher est un acte qui consomme de l'énergie, donc des calories. Mais aussi, cela permet une meilleure assimilation des nutriments et permet d'éviter les carences. Au contraire, une mastication insuffisante va provoquer l'accumulation de déchets toxiques dans l'intestin, et entraîner des problèmes de santé comme des troubles digestifs ou articulaires.

Mâcher d'accord me disiez-vous, mais jusqu'à quel point ? Environ 20 fois par bouchée, ce qui, vous le constaterez montre en main va généralement doubler votre temps de repas. N'hésitez pas à poser vos couverts régulièrement, faire des pauses pendant votre repas, fermer les yeux, respirer… Cela vous aidera à prendre du recul sur ce que vous faîtes, et à être plus réceptifs aux signaux de satiété, qui apparaissent en général 20 minutes après avoir commencé votre repas.

Enfin, un régime de la mastication a même été mis en place assez récemment par le docteur Cocaul*, à vous de voir si ça vous parle !

Ma grand-mère et oui, encore elle, me conseillait de mâcher même l'eau. Cela me faisait rire quand j'étais enfant, je trouvais ça exagéré. Mais aujourd'hui, la science lui donne raison… Ah, la sagesse populaire !

* Docteur Cocaul, nutritionniste, auteur de l’ouvrage : “Le régime mastication , Le programme minceur qui vous libère des calories et vous rassasie plus vite”. Thierry Souccar Editions, Collection Guides Pratiques, 2009.

Rédigé par Marie

Publié dans #Santé au naturel

Repost 0
Commenter cet article